Jean-Louis Bianco : Le politique bienveillant

8,00 $50,00 $

ÉTUDE DE CAS. Ce cas en deux parties porte sur Jean-Louis Bianco, un homme politique français qui a occupé, au cours de sa carrière, à peu près toutes les fonctions électives et ministérielles possibles, y compris le poste crucial de secrétaire général de l’Élysée.

Effacer

Pour acheter une License d'enseignement, vous devez vous enregistrer et être approuvé par notre administration.

Description

Jean-Louis Bianco : Le politique bienveillant : résumé

Jean-Louis Bianco : Le politique bienveillant est une étude de cas de Cyrille Sardais.

Ce cas en deux parties porte sur Jean-Louis Bianco, un homme politique français qui a occupé, au cours de sa carrière, à peu près toutes les fonctions électives et ministérielles possibles, y compris le poste crucial de secrétaire général de l’Élysée. Son parcours est néanmoins atypique, car Jean-Louis Bianco n’adhèrera à un parti que passé l’âge de 50 ans. Par ailleurs, il agit beaucoup plus comme un « manager » qu’un « homme politique » tel qu’on l’imagine.

Le cas est écrit à partir d’une observation directe, de cinq jours, de l’auteur, aussi bien dans son mandat de président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence, que dans son mandat de député. Le lecteur prend connaissance de la personne en la « voyant » en action, et non à travers une entrevue où elle se raconterait. Puis, le cas évoque son parcours et sa carrière, à partir d’entrevues avec le protagoniste du cas, ainsi que des collaborateurs.

Cas en plusieurs parties

  • Partie A
  • Partie B (incluse seulement à l’achat d’une licence « enseignement par professeur »)

Autres informations

Des notes pédagogiques sont disponibles pour les professeurs seulement. Contactez le Centre de cas HEC Montréal.

Informations complémentaires

Année

Éditeur

Format

Institution

Langue

Licence

, ,

Nombre de pages

Notes pédagogiques

Numéro centre de cas

Parution

Taille

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jean-Louis Bianco : Le politique bienveillant”